Le chocolat et notre cerveau

Les effets sur le cerveau

ampoule cerveau

Le chocolat contient des substances toniques bonnes pour notre cerveau. Ces substances sont stimulantes tel que la caféine, la phényléthylamine (dont on a parlé dans la partie composition) qui provoque une augmentation d'endorphine qui donne une sensation de bien-être. Ces deux composants, ainsi que la théobromine, agissent sur le cerveau en bloquant les récepteurs d'une substance naturelle qui freine l'excitation : l'adénosine. L'adénosine est libérée par les neurones et par les cellules gliales. Le chocolat est réputé pour être un antidépresseur, il contiendrait des substances euphorisantes.  En effet, lorsque nous en mangeons, il induit une sécrétion d'endorphines, source d'euphorie.

 

Endorphine : neurotransmetteur que l'on retrouve dans le cerveau, la moelle épinière et le système digestif. 
Les endorphines sont aussi appellées "hormones du bien-être". 

Cellules gliales : Dans le système nerveux, ces cellules sont des cellules qui forment l'environnement des neurones.
Elles représentent environ 50% du volume cérébral, et presque 90% des cellules du cerveau.

Les effets sur le moral

On a toujours entendu dire que le chocolat était bon pour notre moral mais est-ce vrai ? Eh bien oui ! 

En effet le chocolat est une bonne source d'énergie et aide à lutter contre les coups de fatigue par l'augmentation de la sécrétion d'adrénaline.
Le chocolat contient du magnésium, pour lutter contre le stress, l'anxiété et l'angoisse, il faut augmenter cette consommation de magnésium. Un manque de magnésium entraîne une baisse d'énergie, ce manque peut se ressentir par l'épuisement et la fatigue.  Certaines études montrent que consommer beaucoup de magnésium réduit les risque d'un AVC. 
Le chocolat contiendrait des substances proches du cannabis ce qui provoque des effets de bien-être, après le stress de toute une journée, un bon carré de chocolat de fait pas de mal au contraire il détend mais n'oublions pas que les vertus du chocolat ne viennent pas seulement des substances qu'il contient mais surtout de son gout délicieux qui provoque une sensation de plaisir incomparable. Le chocolat ne peut pas être considéré comme un anti-dépresseur car c'est la sérotonine qu'il contient qui régule notre humeur mais le chocolat ne contient seulement 3mg pour 100g, ce n'est pas suffisant. Enfin, même si le chocolat possède des substances addictives, on ne peut pas en devenir dépendant car ces substances sont généralement présentes en trop faible quantité.

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés